Août
19
sam
3ème rencontre des acteurs de la transition @ Gite rural Les cents fontaines
Août 19 @ 17 h 30 min – Août 20 @ 18 h 30 min

Programme et informations sur l’événement Facebook

Lors de cette 3ème édition de nos rencontres, nous allons poursuivre les échanges et débats entamés lors des deux précédentes éditions, en nous concentrant d’abord plus particulièrement sur la question de la transition, dans tous ses états. C’est-à-dire que nos thématiques vont tourner autour de la question de la transformation de la société vers un modèle apte à assurer la survie de l’espèce humaine dans de bonnes conditions tout en préservant notre environnement, ses équilibres, sa diversité, etc.

Parce qu’il s’agit de ne pas se contenter de dénoncer mais qu’il est urgent d’agir, nous mettrons en débat une série de solutions concrètes dans des champs importants de nos vies.

Nous souhaitons le faire non pas par des élaborations utopiques, mais à travers des rencontres d’acteurs de terrains mettant déjà en oeuvre des pratiques de transition sans attendre les « grands lendemains » : agriculteurs, néo-jardiniers, créateurs de nouvelles coopératives de consommation, producteurs, fournisseurs d’énergies vertes, etc.

Nous allons questionner ces pratiques, essayer de percevoir comment elles mobilisent la population en faveur de la transition, quels sont les obstacles auxquels elles font face, quelles sont les solidarités qu’elles développent ou dont elles ont besoin.

Nous tenterons ensuite d’articuler ces nouvelles pratiques de la transition aux champs de force majeurs qui traversent nos sociétés, à savoir le monde du travail et celui de la décision politique. Nous allons questionner ce qui aujourd’hui peut fonder une pensée commune en faveur de la transition pour des personnes issues de courants politiques différents mais unies dans leur conviction que le modèle capitaliste nous conduit vers une catastrophe sociale, écologique et démocratique.

Objectif : déboucher sur des actions communes concrètes en faveur de la transition vers une société post-capitaliste et post crises environnementales.
————————————
Avant projet de programme 2017 :

Vendredi 18/08 : Accueil à partir de 18h. Spectacle et/ou animation musicale

Samedi 19/08 : Journée « Des acteurs de la transition : luttes & résistances, projets & réalisations ».

9h : Petit mot de bienvenue de la part des organisateurs et présentation du programme pour le week-end
9h30-12h (en plénière) : Sujet à déterminer
14h-16h30 (en ateliers) : « Aux champs comme à la ville, vers la transition »
Atelier 1 : « Les jardins et les champs, lieux de résistance en faveur de la transition ? »
Atelier 2 : « Coopératives citoyennes alimentaires, instruments de libération et de reconquête d’autonomie ? »
17h30-19h30 (en plénière) : « Résistances & Alternatives face à l’effondrement qui vient »
20h : Spectacle et/ou animation musicale
Dimanche 20/08 : Journée « De l’action locale au penser global, du pensé local à l’agir global ».

9h30-12h (en ateliers) : « Au Sud comme au Nord, quand la Transition affronte le Capital »
Atelier 1 : « Mondialisation et Transition »
Atelier 2 : « Travail, Syndicats et Transition »
14h-16h30 (en plénière) : « Transition et Politique, rencontre ou conflictualité »
16h30 : Petit mot de conclusion de la part des organisateurs

 

Sep
23
sam
Séance dédicaces @ Salon du livre penseur
Sep 23 @ 14 h 00 min – 16 h 00 min
Film-débat @ Piano Fabriek
Sep 23 @ 19 h 00 min – 22 h 00 min

Fim débat autour du film “L’audit, enquête sur la dette grecque” de Maxime Kouvaras et du livre “IL FAUT TUER TINA. 200 propositions pour rompre avec le fatalisme et changer le monde. »

 

Sep
25
lun
Débat conférence
Sep 25 @ 19 h 30 min – 22 h 00 min
Sep
28
jeu
Rencontre avec l’auteur @ Centre culturel de Seraing
Sep 28 @ 20 h 00 min – 22 h 30 min

Le jeudi 28 septembre 2017 à 20:00

200 propositions pour rompre avec le fatalisme et changer le monde.
Présentation du livre en présence de l’auteur.

T.I.N.A. There Is No Alternative : il n’y a pas d’alternative.

La célèbre expression de Margareth Thatcher est tout sauf vraie.

« Proposer un outil accessible, pratique, concret et rigoureux pour rompre avec le fatalisme ambiant et montrer que, dans tous les domaines, des alternatives crédibles sont à notre portée »,  , tel est l’objectif du livre écrit par Olivier Bonfond.

Envie de changer le monde ? Une rencontre avec Olivier nous semble un bon début pour y parvenir !

Entrée gratuite

Infos et réservations : 04/337.54.54 

Oct
3
mar
Droit dans le mur, à moins que… @ Salle Pierrot Maquinay
Oct 3 @ 14 h 00 min – 17 h 00 min

Informations sur l’événement

Par Olivier Bonfond, économiste et conseiller au CEPAG , militant altermondialiste, membre du CADTM, auteur du livre « IL faut tuer TINA : 200 propositions pour rompre avec le fatalisme et changer le monde ».

Prétendre que l’être humain est fondamentalement égoïste ou que le capitalisme est notre seul horizon revient à forger notre impuissance : en jetant le discrédit sur celles et ceux qui veulent changer le monde.

Olivier Bonfond nous incite à rompre avec ce fatalisme ambiant et nous montre que, dans tous les domaines (finance, économie, éducation, culture, démocratie, agriculture, etc), des alternatives crédibles à la mondialisation capitaliste sont à notre portée.

Ensemble, nous pouvons construire un autre modèle fondé sur la satisfaction des droits humains fondamentaux, le respect de l’environnement et la construction d’une véritable démocratie.

Entrée gratuite

Oct
17
mar
Rencontre avec l’auteur @ Filigrane
Oct 17 @ 11 h 22 min – 12 h 22 min
Oct
24
mar
Festival des Libertés
Oct 24 @ 18 h 00 min – 19 h 30 min

Informations de l’événement (à venir)

Post-croissance, Tina & Syndicats : On fait comment ?

Partenariat : Rencontre des Continents, Quinoa, Econosphères

Face aux crises sociales et écologiques, l’expression « TINA-There is no alternatives » est depuis quelques années mis à mal par divers mouvements sociaux à travers la planète. Se revendiquant tantôt « anticapitalistes », « décroissants » ou « de transition », ils construisent un nouveau paradigme et expérimentent de nouvelles manières de « faire société ». Comment articuler une pensée et un projet radical de société au-delà de la croissance ? Quels rôles les syndicats peuvent jouer dans les rapports de force face à la puissance organisée des transnationales et de la finance qui menacent ces alternatives ? Comment le mouvement syndical intègre ces alternatives et/ou les freine ?

Avec Olivier Bonfond (économiste, conseiller au Centre d’Education populaire André Genot CEPAG / FGTB, militant au Comité pour l’abolition des dettes illégitimes CADTM, auteur de « Il faut tuer TINA : 200 propositions pour rompre avec le fatalisme et changer le monde ») ; Laurence Blésin (‎Directrice chez FEC – Formation Education Culture / CSC) ; Eloi Laurent (à confirmer) et la présence des Jeunes CSC et Jeunes FGTB

Nov
9
jeu
Débat après “Entre rumeurs et petits jours” @ Charleroi Danse
Nov 9 @ 20 h 00 min – 22 h 30 min

Programme et tickets

Toujours aussi inventif et déjanté, après Le Signal du promeneur, le Raoul Collectif explore avec un humour décapant le rapport entre l’individu et la communauté.

Dans un studio radio des années 70, cinq chroniqueurs se regroupent autour d’un projet : dénicher la beauté là où on ne l’attend pas. Lorsqu’ils apprennent l’annulation de leur émission pour raisons économiques, tout part en vrille. Fini la cohésion, les conflits éclatent ! Mais plutôt que de pointer l’autre du doigt, s’ils décidaient de se réunir et de résister ? S’il existait d’autres alternatives ? S’ils devenaient ensemble le grain de sable qui enraie le système ultralibéral et la pensée dominante ? Foiré pour foiré, autant se lâcher ! Alors accrochez-vous, entre animaux improbables et tempête de sable, l’imagination sera la seule limite de leur douce folie !

De & par Le Raoul Collectif (Romain David, Jérôme De Falloise, David Murgia, Benoît Piret, Jean-Baptiste Szézot) | Assistante Yaël Steinmann | Stagiaire assistante Rita Belova | Création et régie son Julien Courroye | Création lumière et régie générale Philippe Orivel | Régie lumière Isabelle Derr | Costumes Natacha Belova | Renfort scénographie Valentin Périlleux | Chargée de production et diffusion Catherine Hance | Production Raoul Collectif | Coproduction Le Théâtre National Wallonie-Bruxelles, Théâtre de Liège, Théâtre de Namur et MARS, Mons Arts de la Scène l Soutien Fédération Wallonie-Bruxelles – Service du Théâtre (CAPT), Zoo Théâtre asbl et la Chaufferie-Acte1.

Nov
10
ven
Débat après “Entre rumeurs et petits jours” @ Charleroi Danse
Nov 10 @ 20 h 00 min – 22 h 30 min

Programme et tickets

Toujours aussi inventif et déjanté, après Le Signal du promeneur, le Raoul Collectif explore avec un humour décapant le rapport entre l’individu et la communauté.

Dans un studio radio des années 70, cinq chroniqueurs se regroupent autour d’un projet : dénicher la beauté là où on ne l’attend pas. Lorsqu’ils apprennent l’annulation de leur émission pour raisons économiques, tout part en vrille. Fini la cohésion, les conflits éclatent ! Mais plutôt que de pointer l’autre du doigt, s’ils décidaient de se réunir et de résister ? S’il existait d’autres alternatives ? S’ils devenaient ensemble le grain de sable qui enraie le système ultralibéral et la pensée dominante ? Foiré pour foiré, autant se lâcher ! Alors accrochez-vous, entre animaux improbables et tempête de sable, l’imagination sera la seule limite de leur douce folie !

De & par Le Raoul Collectif (Romain David, Jérôme De Falloise, David Murgia, Benoît Piret, Jean-Baptiste Szézot) | Assistante Yaël Steinmann | Stagiaire assistante Rita Belova | Création et régie son Julien Courroye | Création lumière et régie générale Philippe Orivel | Régie lumière Isabelle Derr | Costumes Natacha Belova | Renfort scénographie Valentin Périlleux | Chargée de production et diffusion Catherine Hance | Production Raoul Collectif | Coproduction Le Théâtre National Wallonie-Bruxelles, Théâtre de Liège, Théâtre de Namur et MARS, Mons Arts de la Scène l Soutien Fédération Wallonie-Bruxelles – Service du Théâtre (CAPT), Zoo Théâtre asbl et la Chaufferie-Acte1.